Chronique #6 : Vertige (Les étoiles de NossHead, tome 1)

Processed with VSCO with  preset(Les Etoiles de NossHead – Vertige de Sophie Jomain, Editions: J’ai lu)

À presque 18 ans, Hannah enrage de devoir subir un nouvel été à Wick, petite ville portuaire écossaise. Il n’y a pas plus ennuyeux que cet endroit pour une citadine de son âge. Jusqu’à ce qu’elle rencontre Leith. Il est bâti comme un roc et possède les plus beaux yeux qu’elle ait jamais vus. Qu’importent les rumeurs qui courent au sujet du jeune homme… l’attirance est immédiate, réciproque et irrépressible.
Puis tout bascule. Le conte de fées se transforme en cauchemar et le destin d’Hannah est scellé. Leur relation résistera-t-elle à l’inimaginable ? Sauront-ils vaincre le pire ? Car les légendes sont parfois plus réelles que l’on croit.

les etoiles de noss head

Hello les dragons! J’ai pris une grande respiration avant d’écrire cette chronique parce que je sais qu’un grand nombre d’entre vous sont des fans complets des étoiles de NossHead, et que vous n’allez peut être pas aimer tout ce que je vais dire!

Mais c’est le jeu! je préfère être honnête quand à mon ressenti sur ce livre. ne vous inquiétez pas, il y a aussi beaucoup de choses que j’ai aimé!

Pour vous remettre dans le contexte, je savais avant même de commencer que j’étais sans doute un peu vieille pour cette série (un sentiment qui s’est confirmé), mais à voir l’engouement qu’elle provoquait en ligne, sur booktube et sur instagram, j’ai craqué!

Je me suis donc procuré le premier tome de cette série, Vertige et.. je l’avais lu en un jour! Bon point pour Sophie Jomain: son écriture est fluide et agréable, le livre se lit très facilement et on passe d’un chapitre à l’autre sans s’en rendre compte et prendre le temps de respirer. Un des aspects de ce livre que j’ai le plus aimé est la façon dont je me suis retrouver à vivre toutes ses émotions intenses, ses frayeurs et ses bonheurs avec Hannah. Il est tellement facile de s’identifier à elle! Le fait qu’elle soit le narrateur de l’histoire rend celle-ci plus dynamique et irrésistible!

J’ai également été conquise dès les premières pages par Wick, et l’Ecosse en général! C’est un pays que j’adore, où je suis allée deux fois déjà (et où j’espère retourner) et qui donne vraiment une atmosphère particulière à l’histoire.

Petit spoiler (surligne pour voir) : Enfin, en tant que fan de tout ce qui touche aux mythologies européennes, au mythe du loup-garou et autre, j’ai trouvé la personnalisation de cette légende par l’auteure était très intéressante. Et pleine de promesses pour la suite. Fin des spoilers.

Maintenant, les aspects sur lesquels j’ai bloqué vraiment vraiment beaucoup!

Tout d’abord, les ressemblances avec Twilight: on ne va pas se mentir, Hannah et Bella ont quand même beaucoup de points communs: la même innocence, la même maladresse, la même merveilleuse capacité à se mettre en danger, et bien d’autres choses dans le déroulement de l’histoire et les rapports entre les personnages. Leith et Edward se ressemblent également beaucoup trop… J’espère juste que la suite s’en différenciera après!

Un autre aspect qui m’a un peu exaspéré, mais je me dis que ça va avec ce style de livre: le combo jeune fille innocente + créature surnaturelle + agressions (si possible en rapport avec la beauté ou l’odeur de la dite jeune fille) + mises en danger = histoire d’amour paranormale. Mon problème (enfin l’un de mes problèmes avec ça) c’est le côté contrôlant du jeune homme de l’histoire. Cette protection limite abusive. Je pense que plus jeune, je craquais un peu sur ça, comme beaucoup. Mais maintenant, je ne peux plus!! Ça me hérisse le poil et je trouve que ça donne un mauvais exemple quand on à 16-18 ans (ou plus) et qu’on rêve à ce genre d’histoires. Parce ce que non ce n’est pas une attitude normale, créature surnaturelle ou pas.

Donc bon, j’ai excusé une partie de ça par le fait que ça va avec ce genre littéraire, que c’est un peu un classique que l’on retrouve dans la majorité des romans dans ce style. Mais je pense aussi que Sophie Jomain aurait pu en faire autre chose de moins cliché…

Voili voiloù, j’ai tout de même apprécié ma lecture globalement, en tout cas assez pour vouloir lire la suite. La bit lit, c’est toujours une histoire d’équilibre délicat qui balance entre nos fantasmes pour ce genre de romance et des clichés représentant les femmes comme de pauvres créatures sans défense et éperdument amoureuses.
Les émotions que nous fait vivre l’auteure, la magie de l’Ecosse et son début de personnalisation de mythes bien connus ont sauvé l’histoire à mes yeux. Ajoutez à ça mon péché mignon pour la bit lit et vous comprendrez pourquoi je n’ai pas tardé à acheter le deuxième tome! J’espère juste vraiment qu’il évitera les écueils du premier.

J’adorerais avoir votre avis sur ce livre si vous l’avez lu, ou savoir si vous comptez le lire!

Des bisous pailletés!

Elise

 

 

7 réflexions sur “Chronique #6 : Vertige (Les étoiles de NossHead, tome 1)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s