La chanson d’Orphée, une ré-écriture psychédélique

f102e00e-121a-4746-9250-6f8171d47548.jpgLa chanson d’Orphée par David Almond
Format: Papier
Pages: 280
Publié par: Gallimard Jeunesse(04/01/2018)
Top 3 Genres: Jeunesse, Contemporain, Romance
Source: Service Presse Gallimard Jeunesse Canada
Pour acheter le livre :CA • FR
Ajouter à: Babelio

Hello les dragons! Je vous parle aujourd’hui d’une lecture qui m’a laissée perplexe… comme si je n’étais pas capable de dire si j’avais aimé ce livre ou pas. Car il est difficile de rentrer cette lecture dans des cases tant il y a d’étrangeté présente entre les pages…

« Je suis celle qui reste. Je suis celle qui doit raconter. Je les ai connus tous les deux, je sais comment ils ont vécu et comment ils sont morts ».
Claire est la meilleure amie d’Ella Grey. Elle était là au moment du coup de foudre avec le beau et mystérieux Orphée. Celui qui a rendu Ella si vivante et qui a causé sa perte. Celui qui est prêt à descendre dans les profondeurs des enfers pour la ramener.
Dans l’Angleterre contemporaine, David Almond livre un conte romantique, moderne et poétique, un hymne vibrant à l’amour et à la musique.

La chanson d'Orphée

Une ré-écriture unique

Quand j’ai vu que Gallimard Jeunesse allait publier une réécriture du mythe d’Orphée et Eurydice, pas le choix, j’ai foncé. En grande fan de la mythologie greque, je ne pouvais pas résister! Je ne sais pas à quoi je m’attendais en prennant ce livre, mais certainement pas à la lecture que j’ai faite! Je ne dis pas forcément ça de façon négative. C’est plutôt que… l’écriture et le style de David Almond sont tellement uniques et étranges qu’il est difficile pour moi de voir clairement comment je me sens par rapport à ce livre. Une partie de moi adore, une autre est déstabilisée par cette étrangeté. En fait, son écriture me rappelle beaucoup celle d’Albert Camus que j’avais découvert à travers l’étranger. C’est une expérience que l’on a pas avec chaque livre et cela m’a surprise. Et en même temps, j’ai aimé cette fraîcheur nouvelle.

Une autenticité adolescente qui sonne juste

Parce que oui, ce roman a un côté très innocent et à fleur de peau. La tragédie d’Ella et d’Orphée nous est rapporté à travers les yeux d’une adolescente et on s’y croit. J’avais vraiment l’impression d’être directement connectée aux pensées de Claire, à ses émotions, à ses expériences d’adolescente qui refuse encore l’âge adulte. Il y avait vraiment quelquechose de spécial dans sa façon de nous décrire les évènements!

En quelques mots, si vous voulex quelque chose qui change, qui bouscule, tentez donc cette expérience avec David Almond!

Des bisous pailletés!

Elise

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s