Un hiver scintillant: une autre déception par Nora Roberts

Un hiver scintillant par Nora Roberts
Format:
 Poche
Publié par: Harper Collins
Top 3 Genres: RomanceContemporainAdulte
Catégorie: Au feu/si vous n’avez rien d’autre à lire/A Avoir/Courrez l’acheter
Source: Copie offerte par Hachette Canada

 

Hello les dragons! Je vous retrouve en ce début d’année avec une chronique malheureusement fort négative… celle d’Un hiver scintillant, ce recueil de 3 nouvelles de Nora Roberts qui me semblait parfait pour les fêtes. J’avais été un peu refroidi par le Bonheur en cadeau, mais je voulais y croire encore, et j’ai donc tenté une nouvelle fois Nora Roberts ( que je connaissais déjà par certaines romances paranormales que j’avais apprécié). Et bien c’était la dernière. On ne m’y reprendras plus! Et je vous explique plus en détails pourquoi ci-dessous.

Après des années passées à l’étranger, Jason Law revient à Quiet Valley, le village de son enfance scintillant sous son manteau de neige. Tandis que chacun prépare sapin et cadeaux pour passer les fêtes en famille, Jason n’espère qu’une chose : reconquérir celle qu’il n’a jamais cessé d’aimer et qui avait promis de l’attendre… Noël n’est-il pas la saison des miracles ?
Dans ce recueil de trois romans, Nora Roberts invite à un fascinant voyage, depuis les étendues sauvages de la Nouvelle Angleterre jusqu’à l’Irlande, en passant par les grandioses paysages du Montana, dans les pas d’héroïnes indomptables. Elle excelle à rendre vibrantes et uniques des histoires d’amours intemporelles. 

Une famille pour Noël: Le première histoire était plutôt chou: un amour de jeunesse qui revient, un petit village au cœur de la période de Noël, de la neige. Tout était là. A l’exception de quelques remarques datant de années 60, j’ai apprécié cette histoire qui aurait bien mérité quelques pages de développement de plus. C’est d’ailleurs la seule histoire qui se passe au temps des fêtes.

L’Irlandaise: La deuxième histoire… au début j’étais hyper emballée car on est en Irlande 😍: une jeune femme reçoit sa famille d’Amérique, ainsi qu’un ténébreux ami qui lui rentre dedans sans hésiter. J’ai vite déchanté quand après quelques chapitres le personnage masculin a déjà forcé l’héroïne à l’embrasser malgré son refus très clair. Je n’ai pas supporté cet homme aussi imbu de lui même et irrespectueux. La fille se débat pendant qu’il l’embrasse (comme une tigresse, so sexy) pour qu’il l’arrête et on nous présente ça comme « elle est différente ». La blague, elle ne veut pas c’est tout. Ça m’a rendue folle donc j’ai décidé de passer direct à la troisième histoire.

Un sentiment interdit: Il est dur de vous dire ce que j’ai pensé de celle ci. Les « scènes de sexe » (ou plutôt d’agression sexuelle) m’ont mise hors de moi, vraiment. Le gars s’arrête en plein milieu d’une pour se dire « Olala qu’est ce que je fais, j’ai failli violer cette femme ». Quelle grandeur d’âme d’arriver à s’arrêter alors qu’il l’a désire tant. Bravo. NON MAIS SÉRIEUX! Tout comme il n’y a pas de « point de non retour » dans l’excitation d’un homme. Oui c’est pénible mais tu es capable de te contrôler mon grand. Et non, si tu dis oui puis que tu changes d’avis, peu importe la raison, tu n’est pas une allumeuse, tu exerces juste ton droit. Je vous jure, c’est scènes étaient un concentré de sexisme et de domination de la femme (on assiste d’ailleurs au retour de la tigresse). Pauvre homme si plein de désir qu’il n’arrive pas à se contrôler. Non non non. Cette image est tellement fausse et dangereuse! Quel exemple ça donne aux femmes? Sérieusement… c’est toutes les explications que les agresseurs utilisent pour « justifier » un viol. Comment on peut intégrer ça dans une relation qu’on veut romantique et positive? Il faut arrêter de confondre passion et abus!

Si j’ai continué cette histoire, c’est que si l’on coupait ces scènes là, j’aimais beaucoup les personnages, notamment Jillian qui dirigeait un ranch. Le décor était super sympa aussi et la vie de ranch prenante. Quel dommage que ça ait été gâché par ces scènes révoltantes…

En quelques mots

Encore une fois, Nora Roberts me déçoit. Elle transmet dans ses livres des clichés et des excuses aux hommes abusifs. Elle présente ces femmes comme farouches et indépendantes mais n’utilise ça que pour les faire se débattre lors des « scènes de sexe ». Quand aux hommes, oui ils finissent par tomber amoureux, parce qu’on lit un livre, mais surtout, ils n’ont aucun respect pour les femmes et se comportent plus comme des agresseurs que comme des amants!

Des bisous pailletés

Elise

2 réflexions sur “Un hiver scintillant: une autre déception par Nora Roberts

  1. LibrisRevelio dit :

    Mon dieu je suis tellement d’accord avec toi ! J’ai aussi trouvé la première nouvelle sympa, même si elle est assez cucul la praline. Par contre, la deuxième était révoltante, j’ai failli hurler et j’ai décidé d’arrêter assez rapidement. Par contre je n’ai même pas tenté la dernière : j’ai lu le résumé et ça ressemblait trop à L’Irlandaise, et apparemment j’ai bien fait ! Comment peut-on écrire, éditer ou cautionner des histoires pareilles ? Je ne comprends pas que ces histoires aient été choisies pour être rééditées en cette période de fêtes… !

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s