Warcross: c’est l’heure de la revanche!

Warcross: La revanche par Marie Lu
Pages:  397
Format:
 Broché
Publié par: Pocket Jeunesse
Top 3 Genres: Young Adult, Dystopie, Science Fiction
Catégorie: Au feu/si vous n’avez rien d’autre a lire/A Avoir/Courrez l’acheter
Source: Copie offerte par Interforum EditisCanada
Ajouter à: Babelio • Goodreads

 

Hello les dragons!! Je vous retrouve aujourd’hui pour vous parler d’un livre paru il y a peu: . J’avais ADORÉ Warcross et son univers, ainsi que Emika, une héroine hyper bad-ass. Je me suis jetée sur le tome 2 (Wildcard en VO) quand il est sorti.. mais j’ai eu envie de me replonger dans l’histoire avec la version française! Et puis, je me suis dis que ça serait l’occasion de vous en parler 😉

Emika n’est pas sortie indemne du championnat Warcross. Déterminée à mettre fin aux sinistres projets d’Hideo Tanaka, son ancienne idole, elle s’unit aux Phoenix Riders. D’autant plus qu’une nouvelle menace s’insinue dans les rues de Tokyo : quelqu’un a mis la tête d’Emika à prix. Sa seule chance de survie est Zéro, celui qu’elle a traqué pendant des semaines pour Hideo ! Emika découvre bientôt que sa protection a un prix. Jusqu’où sera-t-elle prête à aller pour détruire Hideo, l’homme pour lequel elle aurait sacrifié sa vie ?

warcross-2.png

De retour dans l’univers du Warcross…. mais tout n’est plus aussi parfait!

Après la révélation à la fin de Wacross (non je ne parle pas de Zero = Sasuke mais du plan d’Hideo pour contrôler les émotions des gens!), je ne savais pas trop à quoi m’attendre. J’avais été surprise et ravie de ce retournement de situation. Et bien, dans ce deuxième tome, Marie Lu n’attend pas que la première page soit finie avant de replonger Emika au coeur de l’action. Comment peut-elle stopper Hideo et l’empêcher de contrôler les êtres humains? Comment éviter elle même de se faire contrôler, voire tuer? Et vers qui se tourner? Qui croire et à qui peut on se fier? Toute l’histoire se joue dans les nuances, on ne sait plus trop qui est du bon côté et qui est du mauvais.. si ils existent! Et Emika se retrouve en plein coeur de la tempête, tentant de trouver des alliés, tout en hésitant à accorder sa confiance. Elle décide finalement de rejoindre les Blackcoats, qui se présentent comme défenseurs de la liberté, afin de stopper Hideo… mais peut être que ce remède va se révéler pire que le mal original!

Dans WILDCARD, il est parfois difficile de dicerner la réalité, de s’avoir ce qui est réel, concret, et de ce qui tient des illusions…Et dans cette partie, personne n’est innocent! Chacun suit son but, à la recherche d’une revanche, ou d’un plus grand pouvoir, et Emika et son équipe sont parmis les seuls à vouloir sauver leur monde du chaos!

Qui se cache derrière Zero?

Une grande partie de ce livre évolue autour du personnage de Zero. Qui il est et ce qu’il est, comment il en est venu à être créé. Encore une fois, Marie Lu nous montre son talent pour les retournements de situation et les grandes révélations et j’ai été bleuffée! La découverte progressive de son personnage, sa complexification et son évolution étaient vraiment bien menés. Il jouait aussi le rôle de connexion entre le Warcross et le monde virtuel. Moi qui avait adoré tout ce qui avait trait au jeu et à ce monde (comme les objets virtuels, les mondes numériques, etc), j’ai été ravie de retrouver cet aspect dans le livre, même si Zero y ajoute son grain de sel! J’aurais juste aimé en voir encore plus, comme les parties de Warcross du premier tome.

Une fin un peu…frustrante

Quand j’ai commencé ce livre, j’avais vraiment envie de l’adorer autant que le premier… et c’est vrai, peut être que j’avais vraiment des attentes trop hautes. J’ai trouvé que certaines résolutions étaient trop faciles, ou qu’il y avait trop de « coincidences » heureuses. Particulièrement à la fin du livre. Je ne vais pas dire précisement quoi, mais c’était vraiment trop facile et irréaliste que tout s’arrange comme ça à mon avis. J’ai vraiment eu du mal avec ça car j’ai trouvé que ça effaçait tout ce que les personnages avaient traversé de difficile, comme par un coup de baguette magique. J’ai donc refermé ce livre avec un arrière goût amer.

En quelques mots

Une bonne conclusion pour cette duologie, surtout pour Emika, qui reste un de mes personnages féminins préférées! J’ai aussi adoré le monde virtuel du Warcross créé par Marie Lu et une part de moi rêve de le voir devenir réalité (la perte de liberté de penser en moins bien sûr!)

Des bisous pailletés,

Elise

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s