L’Ombre des mauvais jours: le temps est venu pour le combat final entre Abuseurs et Vigilants!

L’Ombre des Mauvais jours par Alison Goodman
Série: Lady Helen #3
Format: Papier
Pages: 656
Publié par: Gallimard Jeunesse
Top 3 Genres: Historique, Paranormal, Young Adult
Catégorie: Au feu/si vous n’avez rien d’autre a lire/A Avoir/Courrez l’acheter
Source: offert par Gallimard Jeunesse Montréal
Pour acheter le livre :CA • FR
Ajouter à: Goodreads • Babelio

 

Hello les dragons! Je suis fière de dire que j’ai fini une autre série cette année, et pas n’importe laquelle: Lady Helen! Après un premier tome intéressant et qui nous introduisait au monde des Abuseurs et de l’Angleterre du début du XIXeme siècle, un deuxième tome où les tensions (de toute sorte) montent, Alison Goodman nous offre un 3ème tome captivant et explosif (au sens propre comme au figuré!)

***ATTENTION SPOILERS SI VOUS N’AVEZ PAS LU LES DEUX PREMIERS TOMES***

Bath, décembre 1812… 
Lady Helen prépare son mariage avec le duc de Selburn, mais son esprit est ailleurs: sa mission de Vigilant Suprême n’est pas encore accomplie. Cette double vie met Helen au supplice: non seulement elle doit résister à ses sentiments pour le charismatique Lord Carlston, mais elle doit aussi maîtriser ses pouvoirs. La confrontation finale avec leur grand ennemi, l’Abuseur Suprême, est imminente…

On retrouve une dernière fois le Club des Mauvais Jours

Avant de commencer à proprement cette chronique, je viens d’aller relire celle que j’avais faite pour le 2eme tome et JE N’EN AVAIS AUCUN SOUVENIR! Le côté positif? Je suis plutôt fière de ce que j’ai écrit haha! Bref, on se reprend! Dans ce dernier volume, Lord Carlston et Lady Helen se sont associés pour créer le Vigilent Suprême. C’est bien beau de dire ça, mais ça ne les avance pas à grand chose car ils ne comprennent pas comment fonctionnent leurs pouvoirs ou comment les contrôler! Pas de panique, ça va venir… au prix de quelques aventures!

Superhuman | Tumblr

En parallèle, notre duo de choc tente de trouver l’Abuseur de Bath, et par ce biais, découvrir les plans de l’Abuseur Suprême (J’espère que vous vous souvenez du 2ème tome sinon je vous ai sûrement perdus!). Ce n’est pas si facile que cela et Lady Helen se montre pourtant à la hauteur de la tâche, défiant tout ce qu’un homme pourrait dire d’elle! De fil en aiguille, nous découvrons donc avec nos héros les machinations des Abuseurs… mais le problème quand on s’attaque et des créatures centenaires, c’est qu’elles ont plus d’un tour dans leur sac! Et le Club des Mauvais Jours va en faire les frais à de multiples reprises. En tant que lecteur, ça n’en rend la lecture que plus captivante, tant pis si nos personnages, eux, souffrent :p

College | Am I Thirty Yet

J’ai beaucoup aimé le déroulement de l’intrigue, ses nombreux rebondissements et détours, nous menant à une conclusion plutôt explosive!

This is a maaaan’s world 

Its A Mans World GIFs - Find & Share on GIPHY

C’est un monde d’hommes. Si quelqu’un peut dire ça, c’est bien Lady Helen! Encore une fois dans ce tome, on la retrouve confrontée ça son statut de femme, dans une société qui voit ces dernières comme des petites choses fragiles tout juste bonnes à fournir des héritiers. Je trouve que l’auteure réussi ici avec brio un exercice complexe: nous dépeindre les difficultés et le carcan que la société fait peser sur les femmes, tout en montrant les façons dont Lady Helen s’adapte, se bat ou s’affirme, tout cela dans le but de montrer qu’elle vaut autant qu’un homme.

lynda carter gif | Tumblr

La jeune femme doit en effet à la fois jouer les futures duchesses, se plier à son futur conjoint et à ce que l’on attend d’elle, et en parallèle détruire des Abuseurs et sauver l’Angleterre. A sa place, j’aurais tout envoyé péter, je vous le dit! Mais elle, elle plie mais ne rompt pas. Elle choisit ses combats, doit parfois se soumettre au joug de son rang, mais arrive à s’affirmer malgré tout. Et, au fil de tout cela, Alison Goodman nous montre son talent pour exposer certes la réalité des femmes, mais aussi la dénoncer. Je vous fais un long paragraphe sur ce point, je m’en excuse, mais il est vraiment important pour moi. Souvent, on va retrouver des auteurs qui: 1.  soit suivent très bien les mœurs de l’époque et les « acceptent » (notamment le traitement des femmes), donnant des héroïnes en carton, 2. soit vont nous donner des personnages féminins qui se moquent des règles de la société et font ce qu’elles veulent…. mais ce qui du coup fait perdre du réalisme historique à leur roman. Goodman arrive à manier à la fois la réalité de l’époque avec une Lady féministe, et je l’applaudis vraiment pour ça!
Voilà, j’ai fini sur le sujet, bravo si vous êtes encore là!

En quelques mots

C’était un plaisir de retrouver les personnages de cette saga et d’assister à la conclusion de leurs aventures. Ce 3ème opus est définitivement mon préféré de la trilogie, et Lady Helen est encore montée dans mon estime! A lire ABSOLUMENT!

Des bisous pailletés,

Elise

3 réflexions sur “L’Ombre des mauvais jours: le temps est venu pour le combat final entre Abuseurs et Vigilants!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s