Mers Mortes: un futur bien noir pour l’humanité…

Processed with VSCO with a4 preset

Mers Mortes par Aurélie Wellenstein
Format:
 Broché
Pages:  367
Publié par: Scrineo
Top 3 Genres: Young Adult,Post-apocalyptique,Science-fiction
Catégorie: Au feu/si vous n’avez rien d’autre a lire/A Avoir/Courrez l’acheter
Source: Copie offerte par Interforum Canada
Ajouter à: Babelio • Goodreads
Pour l’acheter: Fr • Ca

 

Hello les dragons! Aujourd’hui je vous propose une lecture un peu plus sombre que celles que je fais habituellement, avec un roman post-apocalyptique qui nous renvoie en pleine face notre manque de considération pour l’environnement, et en particulier les mers! Et oui, je parle de Mers Mortes d’Aurélie Wallenstein!

Mers et océans ont disparu. L’eau s’est évaporée, tous les animaux marins sont morts. Des marées fantômes déferlent sur le monde et charrient des spectres avides de vengeance. Requins, dauphins, baleines…, arrachent l’âme des hommes et la dévorent. Seuls les exorcistes, protecteurs de l’humanité, peuvent les détruire.
Oural est l’un d’eux. Il est vénéré par les habitants de son bastion qu’il protège depuis la catastrophe. Jusqu’au jour où Bengale, un capitaine pirate tourmenté, le capture à bord de son vaisseau fantôme. Commence alors un voyage forcé à travers les mers mortes… De marée en marée, Oural apprend malgré lui à connaître son geôlier et l’objectif de ce dangereux périple.
Et si Bengale était finalement la clé de leur salut à tous ?

Un futur … très sec

    Bienvenue sur Terre, en l’an 2000 quelque chose. Il n’y a plus d’eau. Plus de mers, plus d’océans, plus de lacs. Seules quelques nappes phréatiques permettent aux survivants de l’humanité de se maintenir en vie quelques années de plus. Mais à quel prix! Car si les mers sont mortes, les marées sont toujours là. Des marées surnaturelles, peuplées de toutes les créatures marines assassinées par les hommes. Et ne souhaitant qu’une chose: se venger en aspirant l’âme des hommes.

   Heureusement, il y a des individus comme Oural, un exorciste, qui arrive à maintenir les créatures marines à distance! Avec son pouvoir, lui conférant un statut de privilégié, il arrive à maintenir en vie un petit groupe d’êtres humains. En tout cas, jusqu’au jour où un mystérieux vaisseau fantôme, avec à son bord un pirate sans pitié, le prenne en otage. Bengale (c’est le nom du pirate!) noue alors une relation bien malsaine avec Oural, en mode syndrome de Stockholm et le rallie peu à peu à sa cause….

   On suit alors Oural et l’équipage des pirates alors qu’ils remontent vers le Nord, dans une quête qui semble folle et impossible: rendre l’eau à la Terre. En cours de route, Oural tente tout d’abord de s’échapper, alors qu’il assiste à tous les crimes commis par l’équipage. Et, peu à peu, malgré lui, notre jeune exorciste commence à sympathiser avec l’équipage, à apprendre leur histoire et leur passé. Et même, à comprendre leur quête et la rejoindre! C’était assez étrange et glauque, mais aussi fascinant, de voir cette relation se nouer entre Oural – avec tous ses idéaux – et ces pirates qui sont prêts à tout pour attendre leur but, aussi grandiose soit-il. Parviendront-ils vraiment à ramener mers et océans à la vie? A quel prix?

Un manifeste écologique

   Au delà de l’histoire d’Oural, de sa quête, ce livre nous décrit aussi les horreurs des hommes. Envers la Terre, les mers et les créatures qui y vivent. La pollution, la chasse intensive, la capture des animaux marins pour notre plaisir…. tout est décrit sans artifice et faux semblants dans ce livre. Les scènes de mort des animaux marins, poissons ou dauphins ou encore baleines, sont horribles. Elles m’ont brisé le coeur et m’ont donné honte d’être humaine, de savoir ce que mes semblables peuvent faire, de la cruauté dont notre espèce est capable.

Je pense que ce livre envoie un profond message, nous disant d’agir et de protéger notre planète avant qu’il ne soit trop tard, si ce n’est pas déjà le cas! Dans tous les cas, il est de notre responsabilité de tout faire pour éviter de voir le monde d’Oural devenir le notre!

En quelques mots

Bien qu’un peu trop glauque et noir pour mon goût personnel, ce livre était vraiment fou et bien pensé, et je pense qu’il transmet un message important et nécessaire!

Des bisous pailletés

Elise

12 réflexions sur “Mers Mortes: un futur bien noir pour l’humanité…

  1. hana_darkling dit :

    Je l’ai vu tellement de fois ce livre que je pense le lire pendant le confinement, d’ailleurs aurais tu des recommandations de romans du genre ACOTAR/Grisha ? (C’est pas comme si ma PAL était déjà pleine 🤣🤣)

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s