Finalistes du PLIB: La Princesse au visage de nuit de David Bry

Hello tout le monde!

Cette semaine on s’attaque au troisième finaliste du PLIB, qui malheureusement ne m’aura pas convaincue non plus: la Princesse au visage de nuit!

Suite à l’accident de ses parents, Hugo retourne dans son village qu’il a quitté il y a très longtemps et de façon assez mystérieuse. On va dire que Hugo n’avait pas trop de raisons de revenir, ses parents l’ayant maltraité toute son enfance jusqu’à ce qu’il soit finalement placé. Ou, jusqu’à ce qu’il parte dans les bois avec ses amis chercher la princesse au visage de nuit et qu’elle exauce son vœu? Difficile à dire car Hugo a perdu la mémoire quand à ce qui aurait pu se passer dans la forêt.

Et c’est là, 20 ans plus tard, qu’il pourrait bien faire lumière sur ce qui s’est passé, à ses risques et périls! Il découvre alors que ses parents auraient pu être assassinés, et alors qu’il préfèrerait tout laisser derrière lui et rester à Paris avec ses amis, le fait que ses empreintes soient trouvées sur la scène le forcent à revenir à son village. Et des choses étranges se passent dans les bois…Vous l’aurez compris, ce n’est pas un livre particulièrement joyeux.

Dès les premières pages, on a l’impression de cette ambiance étouffante, oppressante, ou chacun garde des secrets. On y plonge complètement, avec une écriture agréable, alternant entre présent et passé en countdown jusqu’au solstice d’été, bien que parfois un peu manquante sur le côté « poétique » j’ai envie de dire. J’aurais aimé pouvoir encore plus frissonner durant ma lecture, me sentir plongée à 200% dans ces bois mystérieux…

Ce livre, contrairement aux autres plus fantasy, penche de côté fantastique: tout au long des pages, on se questionne au côté d’Hugo sur ce qui est vrai ou non, si il y a bien un être qui hante les bois, ou juste les cauchemars des enfants. Est-ce un humain ou la princesse qui a assassiné ses parents?

Mais, tout comme dans Rouge, mon problème c’est que, si je peux aimer les ambiances sombres et oppressantes par moment (surtout en automne), la noirceur humaine me pose plus de problème. Et là, encore une fois, on en a à foison. Un peu trop pour moi. J’aurais préféré en savoir plus sur la Princesse au visage de nuit, que le côté sombre et angoissant vienne de l’environnement plutôt que des hommes. Mais ça, c’est très personnel haha, je sais que d’autres adorent!

Des bisous pailletés,

Elise

 » Dans les bois vit la princesse au visage de nuit ; ses yeux sont des étoiles et ses cheveux l’obscur. Hugo, enfant violenté par ses parents, s’est enfui avec ses amis dans la forêt, à la recherche de la princesse au visage de nuit, qui exaucerait les vœux des enfants malheureux… Il est ressorti du bois seul et sans souvenirs, et a été placé dans une famille d’accueil. Vingt ans plus tard, alors qu’il a tout fait pour oublier son enfance, Hugo apprend la mort de ses parents. Mais, de retour dans le village de son enfance, il découvre que ses parents auraient été assassinés, et d’étranges événements se produisent. La petite voiture de son enfance réapparaît comme par magie. De mystérieuses lueurs brillent dans les bois. Les orages soufflent des prénoms dans le vent.« 

ISBN : 9782918541721

2 réflexions sur “Finalistes du PLIB: La Princesse au visage de nuit de David Bry

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s