Des métamorphes comme vous n’en avez jamais vu! Kaela – Jérôme Taxa

Hello tout le monde!

Aujourd’hui je vous parle d’une de mes dernières lectures, qui était parfaite pour le Pumpkin Autumn Challenge: Kaela, le 1er tome de la saga des Métamorphes de Jérôme Taxa! Il s’agit ici d’une chronique monétisée, mais pas d’inquiétude, vous le savez, je garde toute mon honnêteté 🙂

Commençons par le commencement: Kaela, qui est quand même le personnage principal de ce livre! La pauvre, ça ne commence pas facilement pour elle, vu qu’on la retrouve en plein cauchemar. Quand elle dort tout d’abord, mais très vite dans sa vie réelle aussi, alors que ses parents sont attaqués et que sa mère est la seule à rentrer à la maison. Ensemble, elles vont donc fuir et se retrouver chez la tante de Kaela: Selina (un perso secondaire que j’aime particulièrement). Et là, l’univers de Kaela s’effondre: elle découvre que les métamorphes existent, et que sa famille en fait partie! Bien qu’elle est du mal à y croire au début, Kaela doit se faire une raison quand elle démarre dans sa nouvelle école, spéciale métamorphe.

J’ai aimé l’originalité des espèces représentées ici, on s’éloigne des loups garons, ou même des transformations habituelles, vu qu’ici, au delà des loups ou des chats, on trouve aussi des veuves noires, des chouettes, des serpents et j’en passe! J’ai beaucoup aimé cette première originalité du roman, qui faisait qu’on avait vraiment l’impression de découvrir quelque chose de différent!

Et l’univers que découvre Kaela n’est pas du tout repos: car si les métamorphes font tout pour préserver leur secret, elle va vite se rendre compte qu’ils forment aussi une société un peu archaïque, et où chaque famille attend juste un faux pas des autres. Assez étrangement, le grand méchant loup, c’est ici les chauve-souris, qui ont tenté de prendre le pouvoir il y a plusieurs siècles. Défaites par les veuves noires, elles sont heureusement maintenant disparues. Et les veuves noires règnent sur les différentes communauté d’une main de fer.

Alors que Kaela navigue les différents groupes sociaux de son lycée, se fait des amis de toutes espèces, et tente de trouver sa place entre les tensions qui peuplent les couloirs de l’école, elle va aussi tenter de maitriser ses différents pouvoir de métamorphe. Car oui, les métamorphes, au delà du fait qu’ils peuvent changer de forme, possèdent aussi différents pouvoirs: télékinésie, communiquer avec les animaux de leur espèce, pouvoir psychique ou encore ombrologie, ils peuvent – avec plus ou moins de talents – utiliser ces habiletés. J’aurais bien aimé un peu plus de substance autour de l’usage de ces pouvoirs. Oui on voit Kaela qui tente de les apprendre, mais il me manquait un petit quelque chose à ce niveau.

Au fil des pages et des semaines (le livre se déroulant sur toute l’année scolaire, on fait parfois de petits bonds dans le temps), la situation se gâte pour la jeune fille: la disparition de son père, la découverte de secrets dans la communauté, ou encore le fait que certains évènements vont lui mettre la plupart de ses camarades à dos… ce n’est pas une année facile pour elle. Et certains sont prêts à tout pour préserver les secrets et maintenir le statu quo… ce que Kaela va découvrir au péril de sa vie.

Malgré ses 600 pages qui peuvent faire peur, je n’ai donc eu aucun mal à me plonger dans ce livre: découverte du monde dur (très dur) des métamorphes, actions qui se multiplient, points de vue qui alternent, tout cela rend le roman très dynamique, et on ne voit pas la pages filer!

Je dirais cependant que quelques détails m’ont gêné: certains choix de vocabulaire (black 1 fois et Amérindiens plusieurs fois), le fait que la forme négative soit tronquée dans les dialogues (arggggg) et que parfois certaines réflexions ou passages fassent ressentir que l’on a un roman écrit par un adulte se mettant à la place d’ado (ex: une histoire de donner son 06).

Au delà de ces aspects de « forme », comme je vous disais, l’histoire m’a bien captivée, tout comme l’univers qu’on découvre et les différents enjeux politiques qui se mettent en place! Bien hâte de lire la suite!

Des bisous pailletés,

Elise

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s