Chronique #7: Illuminae de Jay Kristoff & Amie Kofman

Processed with VSCO with  preset
( Illuminae – Dossier Alexander, Editions Casterman)

En 2575, la planète de Kady Grant, 17 ans, et Ezra Mason, 18 ans, est attaquée par l’entreprise interstellaire Bei Tech. Lors de l’évacuation de population, Kady embarque sur l’Hypatie et Ezra sur l’Alexander, mais ils parviennent à garder contact en secret. Grâce à ses talents de hackeuse Kady découvre que l’état-major est impliqué dans cette affaire.

 

Illuminae

Hello les dragons! Aujourd’hui je vous parle de quelquechose d’un peu différent: Illuminae! Pourquoi différent. D’abord parce que je lis rarement de la science fiction, j’ai toujours du mal avec les histoires d’invastion de la terre, d’aliens et autre (oui oui, je sais, il n’y en a pas dans Illuminae). Ensuite, parce que ce livre est le premier livre audio que j’essaie! Sur les conseils d’une amie, je me suis en effet lancée dans ce format. Et je n’ai absolument pas regretté mon choix!

Dans le cas d’Illuminae, qui déjà à l’écrit a un format très particulier, mélange d’emails, de rapports et autres, plusieurs acteurs jouent le rôle des différents personnages. Il y a même des bruitages. C’est vraiment une expérience complète! Et j’ai A-D-O-R-E! Honnêtement, je ne m’y attendais pas, comme je l’ai dit, en principe les histoires dans l’espace ce n’est pas mon truc!  Mais là, j’ai été scotchée.

Dès les premiers mots, nous sommes plongés dans l’action, avec les interrogatoires de Kady et Ezra quand à l’attaque sur leur base. Je me suis rendue compte de suite que j’allais beaucoup aimer ces personnages. Une impression qui est allée en grandissant au fur et à mesure du livre. Le format m’a captivé, avec son mélange de rapports, de messages interceptés et d’autres encore.

L’histoire vous entraîne, vous découvrez en même temps que les autres ce qui se cache au coeur de l’histoire… jusqu’à la révélation finale qui m’a juste scotchée!

Ca, c’est sans parler d’Aidan, l’intelligence artificielle, qui joue un rôle (et même plusieurs) bien particulier dans l’intrigue. Encore une fois, un « personnage » fascinant.

Je ne peux que recommander ce livre, car à tous les niveaux, il est simplement parfait! Foncez, même si comme moi vous ne lisez pas ce genre, foncez! Vous ne le regretterez pas!

Peut être avez vous déjà lu cette série? Qu’en avez vous pensé?

Des bisous paillettés!

 

Elise

(PS: j’ai eu le livre audio en anglais, je ne sais pas comment est la version française ;))

Chronique #5: la Mémoire de Babel de Christelle Dabos

Hello les dragons! Par cette très chaude journée d’été (et alors que je m’apprête à faire un plongeon dans la piscine), je vais vous parler d’un de mes derniers coups de coeur livresques: La Mémoire de Babel de Christelle Dabos!

Processed with VSCO with  preset(La Mémoire de Babel, Editions: Gallimard Jeunesse)

Deux ans et sept mois qu’Ophélie se morfond sur son arche d’Anima. Aujourd’hui il lui faut agir, exploiter ce qu’elle a appris à la lecture du Livre de Farouk et les bribes d’informations divulguées par Dieu. Sous une fausse identité, Ophélie rejoint Babel, arche cosmopolite et joyau de modernité. Ses talents de liseuse suffiront-ils à déjouer les pièges d’adversaires toujours plus redoutables ? A-t-elle la moindre chance de retrouver la trace de Thorn ?

la mémoire de babel

Quel plaisir intense de replonger dans l’univers de Christelle Dabos: unique, plein de couleurs, d’émotions et de rebondissements! Nous retrouvons Ophélie en pleine dépression sur Anima, poursuivant des recherches pour retrouver Thorn… et comprendre le mystère de Dieu!

Et enfin, un jour, les choses changent, Archibald débarque! Il entraîne Ophélie avec lui et lui permet d’attendre Babel, le lieu de toutes les réponses… ou d’encore plus de questions ?

A Babel, Ophélie va rencontrer de nouveaux amis, un nouveau monde plus ou moins hostile. Elle nous embarque avec elle dans ses recherches sur Dieu, dans son fol espoir de trouver Thorn. Et nous, nous en apprenons de plus en plus sur l’univers unique crée par Christelle Dabos, son mélange des mythologies du monde, et ses personnages tellement attachants.

Je suis tombée dans ce livre après quelques chapitres, impossible de m’arrêter. J’étais embarquée dans les folles aventures d’Ophélie, je découvrais avec elle une nouvelle arche, de nouvelles règles. Comme elle, j’espérais retrouver Thorn à chaque page. Comme elle, je voulais en savoir plus sur Dieu. Et bien, je n’ai pas été déçue! Sur aucun point. Ce livre était une merveille, à tous les niveaux.

Ophélie d’abord. Je l’adore toujours. Son personnage grandit, tout en gardant cette maladresse et se manque d’assurance qui la caractérise. Bon, c’est vrai, des fois elle m’exaspère. Mais les meilleurs personnages peuvent avoir cet effet! Ça les rend quand mepme plus intéressants que ceux qui font toujours ce qu’il faut non?

Ce que j’adore aussi chez Ophélie, c’est sa capacité à faire des rencontres fortuites qui se transforment en amitié! Par sa gentillesse et son honnêteté, elle désarçonne, elle surprend. Et elle se fait aimer. Sur Babel, notre aventurière amatrice va trouver sur sa route des personnalités hautes en couleur, qui vont jouer un grand rôle dans ses réussites, ou ses échecs. Mais chacun des personnages créés par Christelle Dabos apporte quelque chose. Toujours. Ils sont tous parfaits dans leur genre, uniques et aident à construire le monde dans lequel nous évoluons à travers les pages.

L’arche de Babel en elle même est plus qu’intéressante. Elle nous jette à la face notre capacité à se mentir, à cacher sous des couches de peintures les vérités qu’on ne veut pas voir. Et pour certains des personnages, la découverte de ce fait est difficile. Jusqu’où va-t-on pour éviter de voir le monde qu’on s’est construit disparaître?

En ce qui concerne Thorn, il s’agit d’un point un peu plus épineux (hehe). J’ai appris à aimer son personnage dans les deux premiers volumes mais là… son indifférence envers Ophélie frôle la négligence! Ce n’est pas une manière de traiter la personne que l’on aime, je suis désolée. Il se rattrape un peu vers la fin, mais pendant une bonne partie du livre, j’avais envie de le secouer un peu, je vous jure.

Enfin, un dernier aspect dont je vais parler ici est la manière unique dont Christelle Dabos mélange mythologies et théologie. Le rôle que Dieu joue dans l’histoire, le rôle des esprits de famille, et toujours, cette quête de savoir que nous partageons avec Ophélie: qui est l’Autre? comment se sont formées les Arches? Qui est Dieu?
Christelle Dabos continue de construire un univers de plus en plus complexe, et les révélations se succèdent… entraînant de nouvelles questions! Dès que l’on croit découvrir quelque chose, on se rend compte que au final, nous n’avons pas bien avancé et que beaucoup reste encore à trouver!

Et je ne sais pas pour vous, mais moi, j’accompagnerai Ophélie dans sa prochaine aventure, parce que je veux savoir aussi 😉

Bisous les dragons!

Elise

Book Reviews #1: Cinder

cinderr

Hello!!
Here is my first review for you: Cinder by Marissa Meyer. The text part is a little addition to the poster review up there, of course, I’d advise you to read both 😉
The fact that I love fairy tale retelling and heard so MUCH about The Lunar Chronicle.. well I couldn’t resist and I had to read it!

I was hooked up from the beginning, the fact that we are in the future, in a world of cyborgs and with such a different Cinderella… and at the same time, one with the same problems than the original one.
It was really interesting to read about this futuristic society, the relationship between Commonwealth and Luna, the evolution of Cinder. I really loved that the story was like we were in her head (which she would have hate lol).The revelations about Cinder nature, about the plague and anything Lunar related were quite well done as well. And the way cyborgs are perceived by the society? that was so good and such a great theme in « sci-fi » (yeah this book is not really sci-fi » for me but it had elements of it for sure), the « what about artificial intelligence question »? how should cyborgs be considered? always a remanent question… and quite an important one.

Hey! you’ll say, you are only saying positive aspects of the book, why 3 stars then??
Because Prince Kay. I just… his character misses the depth Cinder have (which after all, is often a common point between the Princes of fairy tales). And the thing that bothered me the much: Cinder loves him while he approved the draft of cyborgs and them being guinea pigs. How can Cinder not care about that?? This precise point is the reason I was disappointed by this book.
There were a few other characters who felt off time to time, but yeah, mostly, it’s that point who troubled me. I would be curious to hear opinions about it tho?
Don’t hesitate to leave your comment (in French or English) about this book bellow!

See you for a cup!
Elise